Utilisez et étendez PhotoRec pour récupérer vos données perdues

Si vous avez voulu récupérer des données perdues, vous avez sans doute croisé le nom de PhotoRec. Il s’agit sans doute du logiciel libre de récupération de données le plus populaire. Bien que développé depuis quinze ans et connaissant plus de 400 formats de fichiers, il peut être nécessaire de lui apprendre à reconnaître un autre format de fichiers, celui utilisé par vos précieuses données. Après avoir vu son utilisation, découvrez comment étendre PhotoRec.

Au sommaire de l’article

1 Stockage et effacement d’un fichier

2 Principe de la récupération : File undelete versus data carving

3 Data carving : identification d’un fichier

4 Data carving : limitations à la récupération des fichiers

5 Data carving : gestion de la fin de fichier

6 PhotoRec en pratique

6.1 Installation

6.2 Compilation

6.3 Lancement de PhotoRec

6.4 HPA/DCO

6.5 Options

6.6 Type de partitionnement

6.7 Familles de fichiers à récupérer

6.8 Sélection de la partition

6.9 ext2/ext3/ext4 ?

6.10 Totalité de la partition ou espace libre uniquement

6.11 Destination des fichiers

6.12 C’est parti !

6.13 Vitesse de récupération

7 Ajout de signature

8 Exemples de développement

8.1 Fichier récupéré avec une mauvaise extension

8.2 Format de fichier inconnu

8.3 Contrôler la récupération

9 Effet des mesures anti-forensics

10 Qui utilise PhotoRec ?

11 Anecdotes

Conclusion

Références

Christophe Grenier

 > Lire l’intégralité de cet article sur notre plateforme de lecture en ligne Connect  

Retrouvez cet article (et bien d’autres) dans GNU/Linux Magazine n°210, disponible sur la boutique et sur Connect !