Radio Data System (RDS) : analyse du canal numérique transmis par les stations radio FM commerciales, introduction aux codes correcteurs d’erreur – Partie 2/2

5.1 Une erreur

L’annexe C de [13] nous explique que le code correcteur d’erreur est implémenté, lors de l’émission, comme une combinaison linéaire (somme modulo 2, ou XOR) des bits à émettre.

Lire la suite

Radio Data System (RDS) : analyse du canal numérique transmis par les stations radio FM commerciales, introduction aux codes correcteurs d’erreur – Partie 1/2

RDS – Radio Data System – est le mode numérique de communication exploité par les stations FM de la bande commerciale 88–108 MHz pour indiquer à l’utilisateur des informations telles que le nom de la station reçue, du texte libre tel que les informations en cours de diffusion ou un titre de musique, ainsi que l’heure ou la nature du programme diffusé. Nous nous proposons, à partir du signal analogique reçu par un récepteur de télévision numérique terrestre (DVB-T) exploité comme récepteur radiofréquence généraliste, d’analyser les diverses étapes de démodulation et de décodage, pour finalement conclure sur une exploration des méthodes de détection et de correction d’erreurs.

La bande commerciale FM, comprise entre 88 et 108 MHz, est divisée pour allouer une bande de 200 kHz à chaque station (Fig. 1, à gauche). Chaque station redivise chaque tranche du spectre radiofréquence qui lui est allouée en trois sous-segments : le son, avec d’abord la somme des signaux destinés à l’oreille droite et l’oreille gauche, puis si la transmission est en stéréo, la différence entre oreille droite et oreille gauche (afin qu’un récepteur mono puisse recevoir une station stéréo), et finalement un signal numérique – RDS (Radio Data System, Fig. 1 à droite) – comportant des informations telles que le nom de la station (Fig. 2), ou du texte libre tel que le titre d’une émission ou d’un morceau de musique. Un récepteur est informé qu’une émission est en stéréo par la présence d’un pilote – un signal périodique continu – à 19 kHz. La sous-porteuse de la transmission numérique se fait à 57 kHz générée comme trois fois le pilote si l’émetteur est stéréo, hypothèse que nous ne ferons pas au cours de nos traitements dans lesquels nous nous efforcerons de reproduire une copie locale de la sous-porteuse à 57 kHz. La bande passante du signal numérique est de l’ordre de 5 kHz.

Lire la suite