RADAR passif par intercorrélation de signaux acquis par deux récepteurs de télévision numérique terrestre

 

Après avoir étudié comment synchroniser deux récepteurs de télévision numérique terrestre (DVB-T) exploités comme source pour le traitement de signaux radiofréquence (radio logicielle), nous démontrons l’utilisation de ce montage pour réaliser des expériences de RADAR passif. Dans ce contexte, les signaux émis par une source non coopérative – dans notre cas émetteur de télévision numérique terrestre – sont recherchés dans les échos réfléchis par des cibles statiques ou en mouvement : la distance et la vitesse des cibles sont identifiées par le retard et le décalage Doppler introduit par la vitesse radiale. L’expérience, d’un coût de quelques dizaines d’euros, permet de se familiariser avec les techniques de traitement classiquement utilisées lors de l’étude de signaux RADAR.

Au sommaire de l’article

1 Quel émetteur choisir ?

2 Rappel sur l’intercorrélation

3 Deux récepteurs DVB-T pour cartographier des cibles statiques

4 Cartographie de cibles statiques

4.1 Remplacer le récepteur DVB-T par un oscilloscope

5 Cas des cibles en mouvement – acquisition par DVB-T

5.1 Cas des avions

5.2 Autocorrélation au lieu d’intercorrélation

5.3 Cas des bateaux

6 Cas des cibles très proches

Conclusion

Remerciements

Références & notes

J.-M. FRIEDT

 > Lire l’intégralité de cet article sur notre plateforme de lecture en ligne Connect  

Retrouvez cet article (et bien d’autres) dans GNU/Linux Magazine n°212, disponible sur la boutique et sur Connect !

Laisser un commentaire