L’édito de GNU/Linux Magazine n°195 !

Voici venu le temps… des vacances (« l’île aux enfants » c’est fini depuis un petit moment déjà) ! Nous allons pouvoir en profiter pour nous reposer et aussi pour apprendre et tester tout ce que nous n’avons pas eu le temps de faire tout au long de l’année. Pourquoi continuer à « apprendre » alors que l’on pourrait simplement se laisser griller au soleil sur un rocher ?

Peut-être simplement pour se mettre au goût du jour et comprendre les nouveaux mots qui ont été ajoutés à la dernière édition du Petit Robert. Dans un premier temps, nous pouvons nous rassurer sur le fait qu’il n’y a pas eu de nouvel anglicisme francisé à la manière du fameux « cédérom ». Mais, dans un second temps, la découverte de la définition de certains termes peut étonner. Ainsi, le verbe « geeker » a fait son entrée dans le dictionnaire… et sa définition est : « passer du temps devant un ordinateur »… Oui, vous avez bien lu… et si nous faisons partie de la même génération, là, nous ne comprenons plus ! Un « geek » est donc aujourd’hui simplement quelqu’un qui, en lisant entre les lignes, passe du temps devant un écran et donc, pourquoi pas, passe sa vie sur Facebook, Twitter, Periscope, etc. ? Je sens que nous allons avoir du travail et un certain nombre de définitions à apprendre pour ne pas faire de contresens, car nous sommes quand même bien loin du « geek » originel qui était un solitaire un peu fou, absorbé dans ces pensées/problèmes informatiques au point de ne pas se soucier de son apparence : vêtements négligés, cheveux en désordre et généralement barbus (ne s’applique pas aux « geekettes » :-)). Le fait que le « geek » soit un solitaire ne le coupe pas pour autant de relations sociales puisqu’il communique avec ses semblables par le biais de l’outil informatique, généralement au sein de communautés. Quant à la pilosité du « geek », elle trouve sans doute également sa source dans le fait que la plupart des grands noms de l’informatique étaient (ou sont) barbus : Dennis Ritchie, Ken Thompson, Richard Stallmann, Guido van Rossum, etc. Ces gens-là se trouvent être désormais des geeks au même titre que Paris Hilton (27,7k tweets) ! Peut-être va-t-il falloir trouver un nouveau terme pour désigner les « geeks » d’hier…

Pour revenir dans un domaine plus technique, nous vous proposons dans ce numéro un certain nombre d’applications ludiques telles que : ▪ l’analyse d’images avec OpenCV qui vous permettra de repérer des formes, compter des objets, etc., ▪ ou le codage d’une intelligence artificielle capable de jouer contre vous au morpion (voire aux dames ou aux échecs suivant vos envies).

En associant les deux projets, vous pourrez détecter la position des pièces du jeu de morpion sur papier puis demander à l’ordinateur de jouer. Pour le dessin des pièces dans le monde réel se sera un peu plus compliqué sans un robot capable d’écrire… mais le challenge peut être amusant et sujet d’un article que nous nous ferons plaisir à publier ! Sinon vous pouvez vous contenter de compter la somme constituée par la poignée de pièces de monnaie que vous a rendu le pharmacien (ça fait mal un coup de soleil !) et que vous venez de jeter négligemment devant votre webcam… Bref, je vous souhaite de passer de bonnes vacances en apprenant, geeks que nous sommes et ce, même par 40° à l’ombre.

Bon été et bonne lecture !!!

Tristan Colombo