L’édito de GNU/Linux Magazine n°234 !

Vous êtes sans doute abonnés à une multitude de sites proposant des informations sous diverses formes. Avez-vous déjà constaté à quel point ces sites ne vous permettent pas de faire des découvertes ? Les algorithmes utilisés pour vous proposer des articles ont la fâcheuse tendance à se focaliser sur une information. Dernièrement, j’ai par exemple consulté un article scientifique intitulé « Dinosaurs of France ». Cet article était mis à disposition sur un site de partage d’articles scientifiques, site sur lequel j’avais jusqu’alors consulté essentiellement des articles de bio-informatique, d’astrophysique et de logique (CSP). À partir du jour où j’ai lu cet article sur les dinosaures, j’ai reçu régulièrement des mails m’invitant à lire « A new Titanosaur genus (Dinosauria, Sauropoda) from the Late Cretaceous of southern France », « Preliminary Magnetostratigraphic Study of the Late Cretaceous Dinosaur Site from Villeveyrac Mèze Basin, Southern France », etc. Pourtant mes centres d’intérêt n’ont pas changé et je ne reçois plus que ce type de propositions de lecture.

Autre site, autre exemple. Cette fois-ci il s’agit d’un site spécialisé sur les technologies informatiques. Je me suis intéressé à Flutter dans la perspective d’écrire un article. Vous vous doutez bien que la plupart de mes consultations portent sur Python… Or donc, je lis un article sur Flutter (oui un seul !). À partir de là, 80% des propositions de lecture que je reçois concernent Flutter. Mais pourquoi ? On ne peut même pas se dire qu’il s’agit d’un biais du système de promotion par like, puisqu’ici il n’y en a pas (pour rappel le système de likes est pernicieux, car plus un article est liké, plus il apparaît en tête de classement et donc il est nécessairement plus visible et sera plus liké : le serpent se mord la queue…).

Il est impossible de savoir quels sont les algorithmes de recommandation qui sont employés, mais force est de constater qu’ils ne sont pas particulièrement performants ! C’est un peu comme avec les sites marchands (lorsque l’on ne désactive pas les traceurs) : il suffit de consulter un produit pour être poursuivi par celui-ci sur l’ensemble des sites que l’on consulte. Sauf que dans ce cas, on peut comprendre la démarche : j’avais potentiellement envie d’acheter un produit, je ne l’ai pas fait et on me harcèle donc jusqu’à ce que je passe à l’acte. Mais dans le cadre d’articles scientifiques quel est le but ? Faire en sorte que je ne développe plus qu’avec Flutter des applications de classification de dinosaures du sud de la France ?

Dans GNU/Linux Magazine, nous essayons de faire en sorte que vous puissiez trouver des articles sur les technologies qui vous intéressent, mais pas seulement ! Il faut également que vous puissiez faire des découvertes et nous ne vous proposons donc pas seulement des articles ciblés sur des technologies précises : c’est dans la diversité que l’on peut puiser l’inspiration et les idées novatrices. Alors, bonne lecture !

Tristan Colombo


Retrouvez GNU/Linux Magazine n°234 :