L’édito de GNU/Linux Magazine n°224 !

L’autre jour, alors que je consultais un site internet, quelle ne fut pas ma surprise de voir s’afficher une publicité ! Le coup fut rude : on s’habitue très vite à ne plus être importuné par ces affichages parasites grâce à la mise en place d’un bloqueur de publicités et là, après des années d’usage intensif de différents plugins, c’est le drame ! Le cadre de pub qui passe à travers les filtres ! Ni une, ni deux, je m’attelle à la tâche : comment cette pub a-t-elle pu passer à travers les mailles du filet ?

Tout d’abord, je remarque qu’il s’agit d’une catégorie particulière de pubs : le système adyoulike (https://www.adyoulike.com/). Comme si on pouvait liker les ads qui finissent par prendre plus de place sur la page que le contenu lui-même ! Pourquoi uBlock Origin a-t-il laissé passer ce cadre qui réapparaît à chaque rafraîchissement de la page, en changeant de pub, comme pour me narguer ? J’ai voulu en savoir plus sur cet adyoulike.

Adyoulike effectue du marketing comportemental (on peut lire « Native Advertising » sur leur site), c’est-à-dire qu’ils vont analyser votre comportement sur le Web en faisant simplement du tracking, en analysant vos cookies : https://www.adyoulike.com/privacy_policy_fr.php. On pourrait penser qu’il suffit alors de bloquer tous les cookies, mais on ne peut malheureusement pas (ou difficilement) le faire de nos jours sans pâtir d’une dégradation de notre expérience utilisateur sur de nombreux sites. De même, effectuer un ménage régulier des cookies apporte beaucoup d’inconvénients avec la suppression de cookies d’authentification et du coup pratiquement personne ne le fait.

En allant sur une page du National Geographic qui liste les cookies qu’ils utilisent (https://www.nationalgeographic.fr/les-cookies-test), j’ai pu constater qu’il y a seulement 3 cookies de fonctionnalités pour 17 cookies de ciblage publicitaire ! Pratiquement 6 fois plus ! C’est certainement un reflet de ce qui se pratique sur la plupart des sites, mais lorsque l’on utilise un bloqueur de pubs, on est bien loin de s’imaginer cela, étant « protégé » de ce type d’espionnage.

Les recherches que j’ai effectuées pour éclaircir ce problème de publicité apparaissant malgré uBlock Origin m’ont amené à prendre connaissance du cas Adblock Plus, le bloqueur de pubs… qui laisse passer les publicités des annonceurs qui le payent : c’est une sorte de parrain mafieux de la pub sur Internet ! Si c’est le bloqueur que vous utilisez, ne vous étonnez pas si des pubs apparaissent : elles se seront acquittées de la « taxe ».

Pour en revenir à mon problème, comment l’ai-je résolu ? Simplement en ajoutant un filtre dans uBlock Origin… un faux positif a dû échapper au programme pour la première fois en deux ou trois ans d’utilisation. J’en ai profité pour vérifier la configuration de mon navigateur et je me suis rendu compte que j’avais même installé Privacy Badger, le bloqueur de trackers tiers de l’EFF (Electronic Frontier Fondation) : je ne peux pas faire beaucoup plus.

Cet affichage inopportun de publicité n’était donc finalement pas très grave et m’a permis de me rendre compte de la réalité du tracking publicitaire. N’ayez crainte, vous pouvez continuer à lire GNU/Linux Magazine sans anti-tracker sur papier (cela va de soi) ou même sur Connect : il n’y a aucun tracker publicitaire ou plutôt, en termes plus marketing, de système de natural advertising ! Bonne lecture !

Tristan Colombo


Retrouvez GNU/Linux Magazine n°224 :