L’édito de GNU/Linux Magazine n°215 !

Deux jours !

Deux jours, c’est le temps qu’il m’a fallu pour récupérer un smartphone opérationnel ! Pourquoi mon smartphone ne fonctionnait-il plus ? C’est toute une histoire qui se déroule donc sur deux jours…

Jour 1

Disposant d’un smartphone pouvant être qualifié par certains d’« assez ancien », en l’occurrence un Galaxy Note 3 de 4 ans, et désirant installer une application récente, je décidai de changer de système. En effet, le Galaxy Note 3 était sous Android 4.4.2, ayant déjà un effectué un changement de version il y a quelque temps, car Samsung n’assure plus la maintenance des Galaxy Note 3 depuis quelques années. L’application que je souhaitais installer nécessitait au minimum Android 5.0 et je décidai donc de passer sous Lineage OS et d’en profiter pour écrire un article pour Linux Pratique. L’intérêt était de montrer que l’on pouvait redonner une seconde jeunesse à son smartphone tout en restant sous Linux pour l’installation d’une ROM. Les smartphones Samsung nécessitent l’utilisation d’Odin sous Windows, mais sous Linux nous avons un équivalent open source : Heimdall. Ce dernier est présent dans les dépôts des grandes distributions et c’est seulement au bout d’une demi-journée que l’on se rend compte qu’il s’agit de la version 1.4.1, que celle-ci est boguée et qu’il faut la 1.4.2… qui doit être compilée manuellement. Bien entendu, la compilation ne fonctionne pas du premier coup et il faut compiler deux bibliothèques pour disposer des dernières versions et parvenir, enfin, à compiler Heimdall. Après avoir effectué toutes les sauvegardes d’usage, on peut donc installer le Custom Recovery open source TWRP pour Team Win Recovery Project (ajout d’une interface graphique au programme natif d’Android de récupération – recovery – le rendant plus simple à utiliser). Voilà qui s’annonce plutôt bien. Toutes ces opérations ayant pris une bonne journée, nous pouvons aller nous coucher sereinement.

Jour 2

Après avoir téléchargé la dernière version de Lineage OS adaptée à mon smartphone ainsi que les applications Google sur opengapps.org, je me lance : transfert via adb, installation puis reboot. Et là, ça marche ! Je commence donc la configuration jusqu’à ce que le système m’annonce que la carte SIM n’est pas détectée ?!?! J’ai donc au final un smartphone parfaitement fonctionnel : les mails, Internet, les applications, le GPS fonctionnent… par contre, je ne peux ni téléphoner ni envoyer de SMS. Plutôt gênant pour un téléphone ! Après diverses recherches et tests, ce qui devait arriver arriva : smartphone bloqué. Ne parvenant à rien avec Heimdall, la mort dans l’âme je passe sur Odin (oui, sous Windows) et j’arrive à débloquer le téléphone. Des heures de recherche et de tests de différentes ROM après, je récupère enfin mon smartphone sous Android 7.1 grâce à Resurrection Remix.

Bilan

Il est possible de prolonger la vie de son smartphone, mais le coût en temps est assez élevé et, en tout cas pour Samsung, les outils disponibles sous Linux ne sont malheureusement pas assez développés. Il est également dommage que les constructeurs ne suivent pas plus longtemps leurs smartphones, mais c’est peut-être à nous, clients, d’arrêter de changer de téléphone tous les ans pour qu’ils comprennent ce que nous attendons. Enfin, peut-être que le Project Treble de Google visant à séparer le système Android des couches bas niveau spécifiques à chaque modèle de smartphone permettra des mises à jour plus aisées…

En attendant de voir si ce petit miracle devient réalité, vous pouvez profiter de votre magazine qui, lui, n’a pas besoin de mise à jour (pour le moment…:-)).

Tristan Colombo


Retrouvez GNU/Linux Magazine n°215 :