L’édito de GNU/Linux Magazine n°210 !

J’ai installé un Windows…

Oui, vous avez bien lu et je n’en suis pas fier : j’ai installé un Windows !

Pourquoi, me demanderez-vous. Eh bien cédant à la pression de mes enfants souhaitant jouer aux jeux de dernière génération tels que StarCraft ou Age of Empires 2, je me suis dit que c’était sans doute la solution la plus simple et que j’allais repasser leur ordinateur en double boot. Il est vrai que ces jeux fonctionnent très bien sous Wine, mais pas StarCraft remastered et il y a des problèmes de réseau avec Age of Empires 2 (de plus la version remastered ne devrait pas tarder à sortir et ne fonctionnera certainement pas elle non plus). Je me suis donc dit que l’on n’était guère regardant sur le système d’exploitation d’une console de jeu et pourquoi ne pas considérer la partition Windows comme telle ? J’ai donc pris mon courage à deux mains et j’ai installé Windows, certes pas l’un des plus récents, un Windows 7 qui était fourni avec les machines. Lire la suite

La préface du guide pour sécuriser votre infrastructure Linux !

Dans un monde où nous n’envisageons pas de pouvoir nous passer de réseau ne fusse que quelques secondes, il devient essentiel pour tout un chacun d’avoir un minimum de connaissances en sécurité. Si vous êtes administrateur système/réseau, cela coulera de source pour vous. Mais si vous êtes développeur, vous penserez peut-être à tort que cela ne vous concerne pas. Pourtant, la sécurité de votre infrastructure Linux ne doit pas vous laisser indifférent ! Ce hors-série vous permettra d’aborder de nombreuses notions de sécurité fondamentales et d’accroître votre savoir. Lire la suite

L’édito de GNU/Linux Magazine n°209 !

Python, on aime ou on n’aime pas, mais le langage ne laisse pas indifférent. Il y a les fans, ceux qui ne jurent que par ce langage et qui vont jusqu’à l’extrémisme en oubliant tous les autres langages qui ne sont pas pour autant à jeter à la poubelle et il y a les opposants farouches, eux aussi sombrant souvent dans l’extrémisme et dénigrant un « pseudo-langage » qui n’est même pas compilé et qui envahit de plus en plus les magazines et les articles sur le net. Lire la suite

L’édito de GNU/Linux Magazine n°208 !

Ce mois-ci, je voulais revenir avec vous sur la manière dont nous nous exprimons, nous, informaticiens pour communiquer, non plus avec des machines, mais entre nous. Si des règles existent pour les ordinateurs, de manière à ce que l’information leur parvienne sans possibilité de compréhension approximative (et donc sans interprétation possible), il en va de même du français et, comme le disait Boileau en son temps : « Ce qui se conçoit bien s’énonce clairement. Et les mots pour le dire arrivent aisément. ». Tout comme un disque n’est pas un cercle, un langage de programmation n’est pas un langage de description ! Encore récemment un étudiant me parlait du langage html comme d’un langage de programmation or, par définition, un langage de programmation contient des structures conditionnelles et des structures de boucles… qui sont absentes du html comme du LaTeX, etc. Il ne s’agit donc pas d’un langage de programmation, mais bien d’un langage de description, permettant de spécifier comment structurer un document, la nuance est importante ! Lire la suite

Découvrez la préface de notre hors-série spécial VPN !

Au cours des trois dernières décennies, la progression de l’informatique et surtout la nécessité grandissante de devoir garantir une interconnexion des machines ont donné lieu à de nombreuses évolutions logicielles comme matérielles. Les premiers réseaux locaux étaient relativement lents ; avec 1 Mbps pour du 3+Open, 4Mbps pour du Token-Ring voire 10Mbps pour de l’Ethernet, nous sommes bien loin des 10Gbps qui commencent à être disponibles aux particuliers. De plus ces réseaux transportaient simultanément plusieurs protocoles, NetBIOS, IPX/SPX ou TCP/IP pour ne nommer que les plus répandus. À cette époque, le rôle des administrateurs systèmes était surtout de faire en sorte que tout cela fonctionne bien en local et le moins mal possible quand il fallait interconnecter des bâtiments ; la sécurité des données ne venait qu’en dernière position, et encore… Depuis, tout ceci a progressé et les priorités ont bien changé. Les professionnels ont depuis longtemps mis en place des tunnels chiffrés pour interconnecter les plateformes et pour relier les postes itinérants aux services centraux. Lire la suite

L’édito de GNU/Linux Magazine n°207 !

Ça y est les vacances sont terminées et vous voilà lancé, plein d’énergie, à la conquête d’un nouveau projet et pour cela vous aurez besoin de lui… ce framework qui devrait remplir tout ce dont vous avez besoin dans ce projet, ce framework qui vous fera gagner un temps précieux, celui pour lequel vous vous êtes mis à baver devant votre écran en vous disant « il me le faut ! ». Alors vous vous lancez, plein de fougue, dans l’installation de cet outil… mais bien entendu, il y a toujours un léger décalage entre la présentation du site web et la mise en pratique… Lire la suite

La préface du hors-série spécial application Android avancée !

La téléphonie mobile connaît un essor absolument incroyable. Qui aurait parié en 2005, au moment du rachat d’une startup du nom d’Android, que 10 ans après il serait possible d’avoir dans sa poche un smartphone à 6 processeurs ? Les smartphones actuels ont nettement dépassé le concept même de la téléphonie, la partie téléphonie n’est qu’un composant parmi d’autres, l’utilisation de nombreux capteurs a radicalement changé les développements logiciels. Pourquoi ce changement ? Tout d’abord, la simplification des API a permis à de nombreux développeurs d’intégrer des capteurs dans leur application alors qu’il n’y a encore pas si longtemps il fallait avoir des bagages en électronique pour mettre en œuvre de tels logiciels. Sous Android, les couches d’abstraction logicielle ont permis de s’affranchir de nombreuses difficultés de portage, ainsi une application fonctionne aussi bien sur une tablette que sur un smartphone. Avec ce principe, Google a fait table rase et a redistribué les cartes. Ce sérieux dépoussiérage a révélé de nouveaux concepts dans le domaine du logiciel embarqué lié à la téléphonie avec l’utilisation de nombreux capteurs : accéléromètre, gyromètre, GPS, capteur de luminosité, de pression, de proximité, NFC… D’autres concepts sont alors apparus avec les capteurs composites, mélange d’informatique et d’électronique. Nous sommes dans la virtualisation des capteurs électroniques. Le résultat est époustouflant ! De nouvelles gammes de logiciels sont alors à portée de main, et le développeur peut encore exercer son imagination pour intégrer ces techniques dans des applications d’une diversité incroyable ! Lire la suite

L’édito de GNU/Linux Magazine n°206 !

Les mois d’été sont des mois propices à la détente, au jeu et permettent également de s’atteler enfin à telle ou telle tâche remisée de longs mois durant dans une liste (todo list pour les anglophones) qui, si elle n’avait pas été numérique, serait recouverte d’une épaisse couche de poussière. Dehors, le soleil risque de brûler votre délicate peau d’informaticien, blanchie par les nombreuses heures passées à recevoir un délicat rayonnement de la part de votre (vos ?) moniteur(s). Il vaut donc mieux rester enfermé, bien à l’abri ! Mais ce sont les vacances… vous n’allez tout de même exécuter mécaniquement et inlassablement les mêmes tâches… Lire la suite