[À lire] Mesh Arena : Istio par l’exemple

 

Service Mesh, Envoy Proxy, Linkerd, Istio… Ces noms vous parlent ? Ils affolent le buzzomètre dans le monde du DevOps depuis plus d’un an. Et ce n’est certainement pas près de s’arrêter en 2019.

Au sommaire de l’article

1 Mais avant tout, Istio, qu’est-ce donc ?

2 Voir ou ne pas voir

3 Ouvrez les terminaux

3.1 Installer Istio et Kiali

3.2 Cloner demo-mesh-arena

3.3 Lancer l’interface graphique

3.4 Un stade, un ballon, des joueurs

3.5 Deux ballons ? Arbitre, qu’est-ce qu’on fait ?

3.6 Istio à la rescousse

3.7 Un match dans le match

3.8 Ballon crevé et Traffic Shadowing

3.9 Circuit breaking

Conclusion

Références

Joël Takvorian

 > Lire l’intégralité de cet article sur notre plateforme de lecture en ligne Connect  

Retrouvez cet article (et bien d’autres) dans GNU/Linux Magazine n°224, disponible sur la boutique et sur Connect !

Laisser un commentaire